Le RTC face aux nouvelles technologies, victime de l’obsolescence

Posted on Posted in telecom

Actuellement, le RTC ne tient pas la concurrence face à d’autres solutions bien plus pratiques, comme l’utilisation de box pour internet. Les installations pour l’accès à un réseau DSL ou fibre optique se fait en une journée, et en ce qui concerne vos numéros de téléphone via VoIP, il n’y a pas besoin de passer par une foule de procédures en cas de déménagement.

Le RTC face aux nouvelles technologies

Si le RTC a permis de faire des prouesses sur le plan technique en termes de téléphonie, cela n’a duré que quelques temps, et des technologies plus performantes ont pu voir le jour, dont les câbles optiques. Ceux-ci fonctionnent en prenant avantage de la vitesse de la lumière. Les câbles optiques permettent d’envoyer des signaux lumineux sur de longues distances, et ont permis d’accroître de manière drastique la vitesse de transfert d’informations.

 

L’une des manières dont on fait usage des câbles optiques est le VoiP (Voice on Internet Protocol). Plutôt que d’utiliser les réseaux téléphoniques traditionnels, ce type d’appel utilise le protocole internet pour faire la liaison téléphonique. Les services de téléphonie ont été optimisés, et on a pu observer des améliorations aussi bien sur le plan de la qualité des appels que l’optimisation des coûts.

De plus en plus de compagnies téléphoniques dans le monde délaissent le service d’appel via les réseaux cuivre pour le VoIP, et Orange fait partie de ces compagnies. Aussi, depuis quelques années, la société de télécom fait les travaux requis pour rendre possible la transition totale depuis les réseaux en cuivre vers les réseaux en fibre optique.

Le RTC victime de l’obsolescence

Comme de nombreuses technologies qui sont vieilles de plusieurs décennies, le RTC est sujet à l’obsolescence, c’est-à-dire qu’il a atteint la limite de sa durée optimale de vie, d’utilisation et de praticabilité. En effet, les technologies relatives aux RTC sont vieillissantes, et il en est de même pour les infrastructures. Lorsque des pannes se produisent, il est devenu de plus en plus difficile de trouver des pièces pour effectuer les réparations requises.

Egalement, il y a une forte baisse du nombre de techniciens qui disposent des connaissances nécessaires pour effectuer les réparations sur de tels réseaux. Les établissements spécialisés ne disposent plus de formations relatives aux appareils analogiques datant de plusieurs décennies, en cela qu’il n’y a plus une très grande demande vis-à-vis de ces compétences sur le marché du travail.

Aussi, les personnes qui disposent des capacités techniques pour procéder à l’entretien des réseaux RTC se font de plus en plus rares. Comme elles sont plus difficiles à trouver, leurs services doivent être rémunérés à des tarifs élevés. Outre les honoraires des techniciens, les pièces deviennent également de plus couteuses, car on en a généralement arrêté la production.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *